Temps de réflexion

Espace réservé au temps de réflexion où j’essaierai de consigner mon expérience de l’e-formation.

  • Profil d’apprenant : Existe- t-il un profil d’e-apprenant ? Dans ce type d’expérience, l’autonomie doit être un préalable.  Se pose alors la question, peut-on adapter les ressources pédagogiques en ligne aux profils d’apprenant ? Question qui a fait l’objet d’études, un article à lire sur ce sujet qui traite de l’adaptation des ressources pédagogiques et des profils d’apprenants dans le e-learning. En ce qui me concerne, dans quel profil je me situerai ? Besoin de temps, de calme, de souplesse, préférence pour mener de front plusieurs activités. Il existe un test sur le profil d’apprentissage élaboré par Lucie Gauthier et Norman Poulin du Service de psychologie et d’orientation de l’Université de Sherbrooke, au Québec, Canada. Ce test est en ligne à cette adresse , je me suis testée mais j’attends toujours une réponse ! A chaque question correspond un type de profil, ce qui peut orienter notre réponse. Je pense qu’il aurait été préférable de ne pas qualifier le profil pour chaque question, pour éviter de répondre en fonction de la représentation qu’on se fait de soi-même par rapport à sa stratégie d’apprentissage.
  • Extrait de l’article de El Hassan Abdelwahed —Essaid El Bachari : « Les personnes de type intuition préfèrent utiliser des métaphores ainsi que des langages symboliques et ils ont tendance à associer des idées.Les types extravertis apprennent en discutant et en interagissant avec les autres.Les types introvertis ont besoin de temps, de calme et d’espace pour leur processus de réflexion intérieur. Les types jugement ont besoin de structure, d’un programme précis, d’un emploi de temps fixé ; ils veulent terminer le sujet en cours avant de passer au suivant.Les types perception ont besoin de souplesse, de possibilités d’exploration pour faire des digressions intéressantes quand elles se présentent »
  • Des cours :  Quant au support, du PDF au PPT en passant par l’audio et la vidéo, j’ai découvert les avantages de l’audio ou encore une préférence de mode d’apprentissage. En effet, l’écrit sur écran invite parfois à une lecture parcellaire. Munie d’un casque et les mains sur le clavier pour la prise de notes, j’ai eu l’impression d’une meilleure assimilation et d’un gain de temps, aucune perturbation due à l’image ou à la gestuelle de l’enseignant. C’est un aspect de l’e-formation que j’ai envie d’explorer, notamment à travers l’apprentissage d’une langue.

Quant au contenu, je me suis formée grâce aux cours mis à disposition, très souvent accompagnés d’une riche bibliographie et sitographie mais aussi grâce aux travaux demandés qui ont nécessité à chaque fois, une recherche documentaire approfondie. L’intervention de certains étudiants pour demander des précisions sur quelques points des cours ainsi que les échanges sur le forum sont autant de points forts, qui m’ont permis d’avancer dans cette formation. Néanmoins, je me pose encore des questions concernant les interactions sur les forums : je pense que l’intervention d’un guide est nécessaire comme ce fut le cas dans le cours de Christian Ollivier, pour que les échanges soient enrichissants.

  • ICampus addict : ou la crainte de rater l’info. Connexion quotidienne voire plusieurs fois par jour. Le critère de connexion à la plateforme peut-il être un indicateur de la motivation de l’apprenant, peut-on s’appuyer sur ce critère pour l’évaluation ? A priori, je répondrai par la négative quant à la prise en compte de ce critère dans l’évaluation. Le temps ou la fréquence de connexion peut en effet, être un indicateur de la motivation de l’apprenant, mais il ne justifie pas l’acquisition des compétences. ICampus est devenu pour moi, un flux d’information auquel je devais m’abonner, ou par défaut consulter quotidiennement, au même titre que mes mails ou ma veille : déformation professionnelle ou volonté de maintenir le lien, rompre l’isolement ? Tout cela à la fois
  • « Y va avoir du sport , mais moi, je reste tranquille » : ou la gestion du temps.  Situation critique : un étudiant  demande l’ouverture de l’espace de dépôt d’un devoir, une ou deux semaines avant le délai! L’e-formation nécessite une gestion du temps, le rythme soutenu des devoirs à rendre dans cette formation a été l’une de mes problématiques : en quoi des échéances comprimées sur un laps de temps peuvent-elles contribuer soit à l’abandon de l’apprenant soit à la stimulation de l’apprenant ? L’élaboration d’un planning hebdomadaire à réajuster au jour le jour est devenu un sport de haut niveau, lors de cette formation. Cet aspect m’ a fait réfléchir à la méthodologie de travail que l’on pourrait proposer aux élèves, dans le cadre de l’accompagnement personnalisé et dont la gestion du temps serait un contenu à développer. Un pas pour favoriser l’autonomie.
Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Delicious : Veille Aigeme

  • Dalitags

%d blogueurs aiment cette page :